Category:

Actualités juridiques

septembre 25 / Actualités juridiques

(Commentaire de l’ordonnance du Tribunal administratif de Nîmes, 19/09/2016, n°1602897) Le prédicateur Hani Ramadan est depuis longtemps la bête noire des féministes françaises. Et pour cause. En 2002, il vantait les vertus purificatrices de la lapidation dans les colonnes du Monde. En juin 2016, l’intéressé récidivait en déclarant : « Une femme est comme une perle dans un coquillage. Si on la montre, elle crée des jalousies. Ici, la femme sans voile est comme une pièce de deux euros. Visible par tous, elle passe d’une…

Lire la suite... Hani Ramadan a-t-il eu la monnaie de sa pièce ?

novembre 22 / Actualités juridiques

En réaction à l’attentat le plus meutrier de notre histoire, le Président de la République a réuni les parlementaires en Congrès pour engager des mesures exceptionnelles, en envisageant notamment la possibilité (réclamée depuis longtemps par la droite) de « déchoir de sa nationalité française un individu condamné pour une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou un acte de terrorisme, même s’il est né Français (…), dès lors qu’il bénéficie d’une autre nationalité ». On savait déjà de l’aveu même du premier ministre que la…

Lire la suite... La déchéance de nationalité : un symbole insuffisant face à la menace intérieure

septembre 22 / Actualités juridiques

(Tribune publiée sur le Huffington Post, le 14 sept. 2015) En dépit des pétitions et des appels aux pouvoirs publics, le Salon musulman du Val d’Oise a accueilli ce week-end le fleuron de l’obscurantisme religieux autour de son thème de prédilection : la femme. La liste des prédicateurs invités, connus pour prôner la soumission féminine au nom du bonheur conjugal et de l’honneur familial, laissait présager d’un évènement où il serait davantage question des « devoirs » des femmes que de leurs droits. Parmi les intervenants annoncés, Rachid…

Lire la suite... Salon musulman du Val d’Oise : « la femme à l’honneur » et la laïcité en question

octobre 20 / Actualités juridiques

(À propos de la récente application de la loi du 11 octobre 2010 par l’Opéra Bastille)     Le 3 octobre dernier à l’Opéra Bastille en pleine représentation de la Traviata de Verdi, une touriste étrangrère revêtue d’un voile quasi intégral aurait été priée par un agent d’accueil (sur consigne du directeur adjoint de l’Opéra) de retirer son voile ou de sortir de la salle. Afin d’éviter le scandale, la spectatrice aurait décidé de quitter les lieux accompagnée de son mari[1]. Si l’affaire est regardée…

Lire la suite... « Tenue correcte exigée » : pas de fantôme à l’opéra…